Eau potable municipale : du captage au robinet
27 août 2016
Le Pays voironnais investit dans la filtration d’eau et l’énergie hydraulique
28 août 2016

La qualité de l’eau de Saint-Etienne est optimale

La Stéphanoise des eaux a réalisé 22,18 MEUR de recettes au cours de l'année 2015

Le sujet de l’eau, de sa gestion, de sa qualité, a souvent été au centre des débats à Saint-Etienne. Le dernier rapport n’a pas soulevé les passions. Retour à la normale.

C’est une dernière pour la Ville de Saint-Etienne. Les compétences de l’eau et de l’assainissement ayant été transférées par la loi NOTRe aux communautés de communes et d’agglomération, le prochain rapport sur l’eau potable relèvera de la responsabilité de Saint-Etienne métropole. La Stéphanoise des eaux demeure le concessionnaire de ce service à la population.

La consommation d’eau a fortement augmenté en 2015 : les particuliers se sont vus facturer 6,8 millions de mètres cubes (+ 5,03 %), tandis que les volumes industriels étaient en baisse de 4,59 % (soit 1 million de mètres cubes). Mais la plus forte hausse (+ 20,59 %) vient des communes qui ont utilisé 707 666 m3.

« Notre objectif de rendement brut du réseau est atteint, il est aujourd’hui de 85 %, indique Jean-Pierre Berger, adjoint en charge du développement durable. Il était de 76 % en 2009. » Les pertes sur les volumes voyageant à travers les conduites et tuyaux sont donc moins importantes. Le froid de l’hiver 2012 avait provoqué des détériorations du réseau en raison du gel. « 3 500 appels d’urgence ont été enregistrés par la Stéphanoise de eaux », est-il précisé dans le rapport. Le renouvellement progressif ont permis de résorber ces fuites aujourd’hui limitées à 8 m³ par kilomètre. Elles étaient de 21,5 m³/km en 2009.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *